logo du syndicat des vignerons des côtes du rhone

média média média média

Accueil > Actualités > Actualités Nationales > Cancers : le vin à nouveau stigmatisé

Actualités Nationales

Cancers : le vin à nouveau stigmatisé

  • -
  • +
  •   
  • Imprimer
  •   
  • Réagir (0)
  •   
  • Facebook
  • 10-09-2017

 

L’un des visuels de la nouvelle campagne du ministère des Solidarités et de la Santé et de l’Institut national du cancer cible directement le vin. Vin & Société et l’Association nationale des élus de la vigne et du vin demandent le retrait de ce visuel.

Demo 1


Le ministère des Solidarités et de la Santé et l’INCA (Institut National du Cancer) ont lancé le 5 septembre une vaste campagne d’information visant à modifier les habitudes alimentaires des Français, consommation d’alcool incluse, afin de prévenir les cancers imputables à l’alcool.
• Le symbole de la convivialité et de l’art de vivre « à la française » est stigmatisé
L’un des visuels de la campagne d’information cible en effet directement le vin à travers la représentation d’un tire-bouchon complétée d’une signature « Franchement c’est pas la mer à boire ».
« Je suis particulièrement indigné par cette campagne qui vise directement notre produit. Chacun le sait, le tire-bouchon est le symbole de la consommation de vin, du partage et de la convivialité. Je constate qu’elle est déployée massivement alors que les exploitations viticoles françaises sont en pleines vendanges et que se déroulent les traditionnelles foires aux vins de la rentrée » déclare Joël Forgeau, vigneron et Président de Vin & Société.
Le parti pris de cette campagne réduit le vin à une simple molécule d’éthanol, et, symboliquement, elle lui impute la responsabilité des cancers liés à la consommation d’alcool en général.
• Une consommation sans repère
Par ailleurs, en recommandant de « limiter, voire d’éviter la consommation d’alcool », cette campagne opère un glissement du discours de santé publique visant à passer de la lutte contre la consommation excessive d’alcool à l’idée que toute consommation est nocive, même en quantité minime. Elle s’adresse d’ailleurs à l’ensemble de la population française plutôt qu’aux populations à risque et aux consommateurs excessifs.
Vin & Société a toujours plaidé en faveur de repères de consommation chiffrés et facilement compréhensibles par les consommateurs. En juin dernier, la filière viticole avait spontanément pris acte des nouveaux repères de consommation à moindre risque proposés par un groupe d’experts sous l’égide de Santé Publique France*.
• Vers la fin d’une consommation modérée et de plaisir ?
« Notre société doit-elle être gouvernée par le seul principe de précaution ? » interroge Joël Forgeau.
Ce fléchissement est d’autant plus surprenant que la consommation de vin s’est déjà profondément transformée, baissant de près de 60% entre 1960 et 2015. 1 Français sur 2 est un consommateur occasionnel (1 à 2 fois par semaine), 15 % sont des consommateurs réguliers, et 33% des Français sont abstinents.
« Vin & Société est attachée à la lutte nécessaire contre les risques pour la santé liés à une consommation excessive d’alcool. Nous renouvelons notre demande de dialogue constructif avec les pouvoirs publics pour bâtir une approche équilibrée entre santé, éducation, culture, viticulture et économie » ajoute le Président de Vin & Société.

* L’avis d’experts propose un maximum de 10 unités d’alcool par semaine pour les hommes comme pour les femmes, soit 100 g d’alcool pur par semaine. Dans les autres pays ayant adopté des repères de consommation, ces repères vont de 98 à 140 g pour les femmes, et de 150 à 280 g pour les hommes (Source : Governmental standard drink nitions and low-risk alcohol consumption guidelines in 37 countries, étude parue dans le journal Addiction en avril 2016)
** Source Etude Quinquennale FranceAgriMer 2015
www.vinetsociete.fr

Les élus de la vigne et du vin protestent

Dans un courrier adressé au Président de la République, les élus de la vigne et du vin membres de l’ANEV protestent également à leur tour et demandent le retrait de ce visuel.
Dans ce courrier (disponible en intégralité au format pdf en bas de page), ils dénoncent l’utilisation du tire-bouchon, qui cible particulièrement le vin plutôt que l’ensemble des alcools. « Ceci en infraction avec le code de la Santé publique qui prévoit une absence de discrimination entre les alcools ».
Par ailleurs, ce courrier signé de François Patriat, co-président de l’ANEV et de Francis Fabre, Secrétaire général, rappelle le dynamisme de la filière vin, pourvoyeuse d’emploi, en France et à l’export. « C’est pourquoi si nous partageons l’idée que la prévention du cancer doit être une priorité, il est cependant difficile d’admettre que le vin, qui est devenu aujourd’hui une boisson occasionnelle, de plaisir et de convivialité, soit ainsi stigmatisé ».
L’Anev demande donc le retrait du tire-bouchon du visuel et, pour l’avenir, « de trouver les voies et moyens afin que les autorités concernées ne stigmatisent pas un des rares secteurs agricoles dont la balance commerciale est excédentaire ».


Communiqué de Vin & Société
Courrier de l'ANEV
Afficher tous les commentaires (0)

 
Actualités Régionales

Raphaël Michel placé en procédure de sauvegarde

La société Raphaël Michel a été placée, à sa demande, en procédure de sauvegarde. Que signifie ce placement et quelles sont ses conséquences. L'analyse du Service juridique du Syndicat des Côtes du Rhône. En savoir plus


Bilan Flavescence dorée au 8 novembre 2017

Le bilan au 8 novembre 2017 des prospections flavescence dorée dans les départements du sud de la Vallée du Rhône fait apparaître de nouvelles parcelles contaminées par la maladie. En savoir plus


Informations sur les nouvelles règles de la restructuration du vignoble

Afin d'aider les viticulteurs à prendre connaissance des nouvelles règles concernant la restructuration du vignoble, les Services de FranceAgriMer ont réalisé une plaquette claire et synthétique. Par ailleurs, le Syndicat général et FranceAgriMer ont programmé des réunions d'information du 22 novembre au 12 décembre. En savoir plus


Novembre 2017 : Le Vigneron des Côtes du Rhône vous dit tout sur la DR et la Drev !

Chaque année, c’est LE grand rendez-vous du « Vigneron : le dossier Déclaration de récolte et Déclaration de revendication. En bonus en 2017, un dossier Sitevi et l’interview exclusive de Michel Chapoutier, réélu à la présidence d’Inter Rhône. En savoir plus


Châteauneuf-du-Pape : une année exceptionnelle pour les transactions foncières

Durant l’année 2017, 5 % du vignoble a changé de mains. Du jamais vu. Sur 3 200 ha c’est près de 150 ha de Châteauneuf-du-Pape qui ont été négociés. En savoir plus


Voir tous les articles


Paysages Actualités

Une aide financière pour restaurer les cabanons de la Région Paca

Consciente de l'intérêt touristique et économique des cabanons, murets, lavoirs et autre petit patrimoine bâti, la Région Paca accorde une aide financière aux projets destinés à les restaurer et les valoriser. En savoir plus


Aide aux investissements agritouristiques dans la Drôme

Le département de la Drôme accompagne les exploitations et structures professionnelles agricoles dans leurs projets de valorisation des productions en accordant des subventions. Dépôt des dossiers avant le 13 octobre 2017. En savoir plus


Ecophyto II en région Paca : GIEE et Groupe
30 000

L’appel à projet de la Région PACA « GIEE et Groupe 30 000 » vise à reconnaître des groupes d’agriculteurs s’engageant dans la transition agro-écologique comme Groupement d’intérêt économique et environnemental (GIEE) ou comme Groupes 30 000. Dépôt des dossiers avant le 15 octobre 2017. En savoir plus


Ecophyto II en région Occitanie : Animation
30 000 - Occitanie 2017

L’appel à projet « Animation 30 000 – Occitanie 2017 » a pour objectif d’accompagner des exploitations agricoles réunies en collectifs, dits Groupes 30.000 au niveau national, dans leur transition vers des systèmes agro-écologiques à faible dépendance en produits phytosanitaires. En savoir plus


Le 8 juin 2017 à Lirac : La Charte paysagère environnementale en action

Le 8 juin 2017 à Lirac, le Syndicat des Côtes du Rhône invite les vignerons à partager l'une des actions mises en œuvre dans le cadre de sa Charte paysagère environnementale : la mise en place d'un projet agroenvironnemental et paysager à Lirac. En savoir plus


Voir tous les articles


Marché

Documents utiles

Inter Rhône édite régulièrement des documents utiles pour les opérateurs de la Vallée du Rhône. Découvrez-les ! En savoir plus


Transactions hebdomadaires

Bilan des transactions de vins en vrac enregistrées chaque semaine par Inter Rhône. En savoir plus


Bulletin mensuel

Bilan des transactions de vin en vrac enregistrées chaque mois par Inter Rhône. En savoir plus


Sorties de chais

Sorties de chais de vins en vrac enregistrées chaque mois par Inter Rhône. En savoir plus


Statistiques

Données et statistiques sur les vins de la Vallée du Rhône. En savoir plus


Voir tous les articles