logo du syndicat des vignerons des côtes du rhone

média média média média média

Accueil > Réglementation > Commercialisation > Recrudescence d'escroqueries à la livraison de marchandises

Commercialisation

Recrudescence d'escroqueries à la livraison de marchandises

  • -
  • +
  •   
  • Imprimer
  •   
  • Réagir (0)
  •   
  • Facebook
  • 06-04-2018

 

La DGCCRF alerte les professionnels sur la recrudescence des escroqueries à la livraison de marchandises, notamment pour le vin. Principe, mode opératoire et conseils pour éviter de tomber dans le piège. Que faire si vous avez été victime d'une arnaque ?

Demo 1

Photo Pierre Monnier


La DGCCRF alerte les professionnels sur l’existence de nombreuses escroqueries à la livraison de marchandises (vins, matériaux de construction, etc.). De faux clients usurpent le nom de distributeurs français (ou étrangers), voire de transporteurs, pour passer des commandes : les marchandises sont expédiées mais la facture n’est jamais réglée.
Les escroqueries visent généralement les exploitations viticoles françaises mais également européennes (allemandes, belges, italiennes, espagnoles, portugaises) et le préjudice s’élèverait selon les enquêteurs à plusieurs millions d’euros.
A ce jour sont recensées les sociétés usurpées suivantes présentant des liens de connexion de part les adresses de livraison et les contacts en Angleterre, les téléphones utilisés : DIONYSOS &CO - ART PREFA - EURL Didier BONNARD - JOHN LEWIS PLC - SAS DISTRIBOISSONS - SAS KREMLIN Distribution - ALLIANCE Champagne - SAS LPS - SARL PRI MAN - SARL AGLAE - SARL BURGEY Boissons - SARL ALMANA - Champagne BRIMONCOURT - SAS HYPERMARCHE DES DEUX MERS - SA ALMA.

Le mode opératoire des escrocs (non exhaustif)
Le soi-disant acheteur donne les coordonnées (nom, prénom, courriel) d’un distributeur dont le nom a été usurpé ou qui n’est plus en activité.
Il contacte le vendeur par téléphone ou par courriel pour demander des renseignements sur les produits et annonce une grosse commande avec paiement dans les 30 ou 45 jours après réception.
Il présente sa prétendue société par écrit et fournit tous les documents nécessaires pour mettre le vendeur en confiance (extrait K-bis, numéro de compte-bancaire…etc.) qui sont également usurpés.
Il peut désigner son propre transporteur ou passer par une société de transport dont le nom peut lui aussi être usurpé. Le chauffeur est avisé, à la dernière minute, du changement d’adresse de livraison. La facture n’est bien sur jamais honorée.
Il arrive qu’il passe rapidement à une seconde commande après la livraison de la première.

Conseils pour éviter de tomber dans le piège
Avant toute acceptation de commande, notamment s’il s’agit d’un nouvel acheteur, vous devez vous rendre sur le site officiel de la société dont le nom vous a été donné et vérifier :
• que l’adresse de courriel de la société est identique en tous points à celle donnée. Attention, il peut juste y avoir une différence de lettre ;
• que le ou les numéros de téléphone fournis par l’acheteur apparaissent sur le site internet de la société ;
• au moindre doute, téléphonez au service achats de la société à partir du numéro de téléphone apparaissant sur le site internet et demandez confirmation de la commande passée.

Que faire si vous avez été victime d’une arnaque ou d’une tentative d’arnaque ?
• Vous devez déposer plainte auprès du service de police ou gendarmerie locale.
• Si la commande provient du Royaume-Uni, effectuez une déclaration en ligne sur la plate-forme britannique ACTION FRAUD (www.actionfraud.police.uk ou par téléphone au +44 207 386 3620 si vous avez besoin d’un interprète).
Vous disposerez alors d’une référence dossier à conserver. Celle-ci sera également communiquée par Action Fraud au service de police britannique territorialement compétent, lequel aura alors vos coordonnées pour vous contacter, en cas d’enquête.

Contact régional pour signaler des agissements d'escrocs :
Christine Bencivengo, tél. 04 88 17 89 55
Mail : paca-polec@direccte.gouv.fr


Francine Tallaron

Afficher tous les commentaires (0)

 
Marché

Documents utiles

Inter Rhône édite régulièrement des documents utiles pour les opérateurs de la Vallée du Rhône. Découvrez-les ! En savoir plus


Transactions hebdomadaires

Bilan des transactions de vins en vrac enregistrées chaque semaine par Inter Rhône. En savoir plus


Bulletin mensuel

Bilan des transactions de vin en vrac enregistrées chaque mois par Inter Rhône. En savoir plus


Sorties de chais

Sorties de chais de vins en vrac enregistrées chaque mois par Inter Rhône. En savoir plus


Voir tous les articles


Réglementation

Foncier / Environnement / Droit rural

Dans cette rubrique, accédez aux informations sur le prix des terres, le montant et statut des fermages, la réglementation sur les installations classées... pour chaque département des Côtes du Rhône. En savoir plus


Commercialisation

Le Service de Conseil juridique à la commercialisation des vins du Syndicat des Côtes du Rhône permet, moyennant une adhésion spécifique, de bénéficier de conseils personnalisés. En savoir plus


Fiscalité

Dans cette rubrique, consultez le tableau annuel des Bénéfices agricoles forfaitaires ainsi que les mesures ponctuelles de soutien aux viticulteurs. En savoir plus


Social

Régulièrement, le Service social du Syndicat général des Côtes du Rhône communique des informations utiles sur le droit du travail en viticulture. Consultez-les ! En savoir plus


Voir tous les articles


Services

Direction - Qualité et Restructuration du Vignoble

La Direction supervise le service Qualité du Syndicat des Côtes du Rhône. L'activité de Restructuration du vignoble (Plans collectifs) est également rattachée à la Direction. En savoir plus


Service Juridique, défense et valorisation du vignoble

Le Service Juridique, défense et valorisation du vignoble du Syndicat général propose un conseil juridique, réglementaire (commercialisation) et social aux vignerons. Il se préoccupe également de la protection des terroirs et des noms d'AOC. En savoir plus


Gestion des données et Restructuration du vignoble

L'identification des opérateurs et la saisie de données statistiques font partie des missions du Syndicat général. Il gère également des Plans collectifs de restructuration. En savoir plus


Service Technique

Le Service technique du Syndicat général a deux pôles d'activité : le conseil, l'expérimentation et le développement d'une part ; l'accompagnement technique des vignerons (contrôle interne) d'autre part. En savoir plus


Voir tous les articles