logo du syndicat des vignerons des côtes du rhone

média média média média média

Accueil > Actualités > Actualités Nationales > Les députés « viticoles » préservés malgré la poussée europhobe

Actualités Nationales

Les députés « viticoles » préservés malgré la poussée europhobe

  • -
  • +
  •   
  • Imprimer
  •   
  • Réagir (0)
  •   
  • Facebook
  • 11-07-2014

 

Alors que le nombre de députés hostiles à la construction européenne n’a jamais été aussi important au Parlement européen, son pouvoir dans la construction européenne est de plus en plus fort. Analyse de son nouveau visage pour la filière viticole.

Demo 1


Le 26 mai dernier, la France était sous le choc : au lendemain des huitièmes élections européennes, le Front National (FN) arrivait en tête du scrutin avec 24,85 % des voix et envoyait au Parlement Européen 24 élus, un record. Au niveau européen, même constat, la poussée europhobe est confirmée.

Les grands équilibres préservés malgré la poussée europhobe
Malgré ces résultats sans précédents, les grands équilibres du Parlement restent les mêmes que lors de la législature précédente. Parmi les 751 sièges à pouvoir, le Parti Populaire Européen (PPE) arrive donc en tête (221 sièges), suivi par le Parti Socialiste Européen (PSE / 191), les conservateurs  (ECR / 70), les libéraux (ADLE / 69), l’extrême gauche européenne (GUE / 52) et les verts (50).
Viennent ensuite les partis europhobes avec Europe Libertés Démocraties (EFFD / 48), qui a réussi à former un groupe parlementaire hétéroclite composé notamment de membres du parti europhobe britannique UKIP, du mouvement cinq étoiles italien catalogué à l’extrême gauche, également hostile à l’UE, et d’une ex-députée FN qui a quitté le parti de Marine Le Pen après s’être déclarée favorable au droit de vote des étrangers.
En revanche, le FN a échoué dans sa tentative de constituer un groupe parlementaire et se retrouve donc affilié aux députés non-inscrits (43 + 9 alliés à aucun groupe politique).
Depuis les dernières élections, le Parlement Européen désigne conjointement avec le Conseil des Ministres le nouveau Président de la Commission Européenne. Les deux institutions sont finalement tombées d’accord sur la candidature de Jean Claude Juncker, un Luxembourgeois de 59 ans, ancien président de l’Eurogroupe, homme de compromis habitué des couloirs de Bruxelles.

Les élus sensibles à la cause viticole réélus
Lors de la législature précédente, EFOW et la CNAOC ont régulièrement travaillé avec certains députés à l’écoute de la filière, notamment lors de la mobilisation pour la sauvegarde d’un système de régulation des vignes. Coté français, la plupart d’entre eux ont été réélus : Michel Dantin (PPE, rapporteur de la PAC), Françoise Grossetête (PPE), Eric Andrieu (PSE), Sylvie Goulard (ADLE) et José Bové (Verts).
Deux nouvelles députées PPE au fait des thématiques agricoles ont également été élues : Angélique Delahaye, qui fait partie du conseil d’administration de la FNSEA et Anne Sander, ancienne attachée parlementaire de Joseph Daul. En Europe, la majorité des députés « viticoles » ont aussi conservé leur siège : Paolo De Castro (italien, PPE, ex-président de la Commission Agriculture), Herbert Dorfmann (italien, PSE), Maria E. Herranz Garcia (PPE, espagnol), Iraxte Garcia Perez (PSE, espagnol).  Astrid Lulling, députée ex-présidente de l’Intergroupe vin et Joseph Daul, tous deux très mobilisée auprès de la filière viticole, ne se sont pas représentés. Nul doute que la CNAOC et EFOW sauront à nouveau trouver parmi ces élus des soutiens à la cause viticole.
La session parlementaire reprendra le 1 juillet. Le prochain défi sera celui du maintien de l’intergroupe « Viticulture, fruits et légumes, tradition et alimentation de qualité » au sein duquel se retrouvait les députés de territoires viticoles. Pour cela, les signatures de trois groupes politiques différents sont nécessaires.

Les prochains dossiers viticoles du Parlement européen
Depuis 2009 et l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne, le Parlement est devenu codécideur avec le Conseil des Ministres dans certains domaines comme l’agriculture et la viticulture. Alors qu’il n’a jamais joué un rôle aussi important dans l’histoire de la construction européenne, le Parlement devra se montrer à la hauteur malgré la poussée europhobe. Coté viticulture, la Commission Européenne semble vouloir poursuivre la libéralisation du secteur des Vins Sans Indication Géographique (VSIG), comme le confirme le rapport bilan de la réforme de l’OCM viticole de 2008, qu’elle a publié en décembre 2012.
Le parlement devra également surveiller de très près les négociations du traité de libre échange entre l’UE et les Etats-Unis notamment sur la question de la protection des Indications Géographiques (IG). D’autant plus que la Commission Européenne est seule compétente pour les négociations commerciales avec des partenaires de l’Union Européenne. Enfin, le dossier de l’étiquetage devrait également faire son retour. La aussi les parlementaires pourront être d’un grand secours.   

Jean-Benoît Kremer (Cnaoc)


Afficher tous les commentaires (0)

 
Actualités Régionales

Demande de paiement sur Vitirestructuration : Mode d’emploi

A compter du 20 mai 2019, le portail Vitirestructuration bascule en mode
« Demande de paiement ». Conseils et recommandations. En savoir plus


Le Vigneron de mai : Restructurer pour s’adapter

Dans Le Vigneron des Côtes du Rhône de mai, un dossier sur le stress hydrique de la vigne et un article très complet sur la restructuration du vignoble. A lire également, les témoignages de vignerons qui ont réussi à réduire leurs doses de cuivre. A ne pas rater ! Expédition le mardi 7 mai 2019. En savoir plus


CDR Villages Nyons : Avis de consultation publique

La consultation publique de l'aire géographique concernant le projet de dénomination géographique complémentaire Côtes du Rhône Villages Nyons aura lieu du 13 mai au 13 juillet 2019. Le dossier est consultable sur rendez-vous à l'Inao d'Avignon. En savoir plus


26 et 27 avril à Lyon : Conférence internationale sur la viticulture héroïque

« Comment écrire le futur de la viticulture héroïque européenne ? Enjeux, menaces et défis ». Tel est le thème de la conférence internationale organisée par le Cervim à Lyon les 26 et 27 avril 2019. En savoir plus


Vignerons/Riverains : Pour une bonne cohabitation

Dans Le Vigneron des Côtes du Rhône d'avril, un dossier d’actualité sur la cohabitation entre vignerons et riverains. Au sommaire également, un point sur le « Carré du Palais » ou encore les cépages résistants. Expédition le jeudi 4 avril 2019. En savoir plus


Voir tous les articles


Paysages Actualités

Aides PCAE en Région Auvergne Rhône Alpes

Le nouveau PCAE (Plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles) de la Région Auvergne Rhône Alpes est sorti. Prenez contact avec Emmanuelle Berthomier, au Syndicat des Côtes du Rhône, pour prendre connaissance des aides auxquelles vous avez droit. En savoir plus


Aides PCAE en Provence Alpes Côte d’Azur

Le nouveau PCAE (Plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles) de la Région Paca est sorti. Prenez contact avec Emmanuelle Berthomier, au Syndicat des Côtes du Rhône, pour prendre connaissance des aides auxquelles vous avez droit. En savoir plus


Aides PCAE en Occitanie

Le nouveau PCAE (Plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles) de la Région Occitanie est sorti. Prenez contact avec Emmanuelle Berthomier, au Syndicat des Côtes du Rhône, pour prendre connaissance des aides auxquelles vous avez droit. En savoir plus


Des aides pour restaurer le patrimoine rural en Paca

La Région Paca débloque une enveloppe de 500 000 euros en faveur du petit patrimoine bâti. Le dossier de demande peut être déposé jusqu’au 28 février 2019. En savoir plus


Rhône-Alpes : Des aides pour les non-éligibles au dispositif Feader

Pour les exploitants non-éligibles aux aides Feader, la Région Auvergne Rhône Alpes a instauré des aides spécifiques pour l'achat de matériel de production et de prévention des aléas climatiques (travail du sol, pulvérisateurs, filets para-grêle...). En savoir plus


Voir tous les articles


Marché

Documents utiles

Inter Rhône édite régulièrement des documents utiles pour les opérateurs de la Vallée du Rhône. Découvrez-les ! En savoir plus


Transactions hebdomadaires

Bilan des transactions de vins en vrac enregistrées chaque semaine par Inter Rhône. En savoir plus


Bulletin mensuel

Bilan des transactions de vin en vrac enregistrées chaque mois par Inter Rhône. En savoir plus


Sorties de chais

Sorties de chais de vins en vrac enregistrées chaque mois par Inter Rhône. En savoir plus


Chiffres clés

Données et statistiques sur les vins de la Vallée du Rhône. En savoir plus


Voir tous les articles