logo du syndicat des vignerons des côtes du rhone

média média média média média

Accueil > Réglementation > AOC des Côtes du Rhône > Mesures de campagne > Vendanges 2017 : Réglementation sur l'acidification

AOC des Côtes du Rhône

Vendanges 2017 : Réglementation sur l'acidification

  • -
  • +
  •   
  • Imprimer
  •   
  • Réagir (0)
  •   
  • Facebook
  • LinkedIn
  • 28-08-2014

 

Rappel de la réglementation concernant l'acidification pour les vendanges 2017 dans les Côtes du Rhône.

Demo 1

Photo Olivier Martin


1) L’autorisation d’acidifier
L’acidification est autorisée dans la zone CII (zone méridionale des Côtes du Rhône) mais aussi dans la zone CI (zone septentrionale des Côtes du Rhône). Elle ne nécessite donc pas d’autorisation spécifique de la DGCCRF. Une simple déclaration suffit.

2) Déclaration d’acidification
A compter du 1er janvier 2017, les déclarations d’acidification, de désacidification, d’enrichissement ou de concentration des vins doivent être souscrites par voie électronique. En cas d’acidification, une déclaration doit donc être effectuée par le biais de la téléprocédure via le site Prodouane (https://pro.douane.gouv.fr - rubrique OENO).
Pour accéder aux services de Prodouane (et donc à la rubrique OENO), vous devez demander votre habilitation à votre Centre viticulture de rattachement qui vous communiquera identifiant et mot de passe. La téléprocédure est à effectuer au plus tard le deuxième jour suivant la première opération.
La déclaration est valable pour l'ensemble des opérations de campagne.
A noter que la déclaration sur papier libre par voie postale ou par courrier électronique auprès de la DIRECCTE n’est plus possible.

3) Tenue obligatoire des registres
Les registres doivent être tenus à l’encre indélébile sur les lieux de détention et de manipulation des produits.

a) Le registre de détention doit indiquer :
En entrée :
- Le nom ou la raison sociale, ainsi que l’adresse du fournisseur en se référant, le cas échéant, au document qui a accompagné le transport du produit ;
- La quantité de produit ;
- La date d’entrée du produit.
En sortie :
- La quantité de produit ;
- La date d’utilisation ou de sortie ;
- Le cas échéant, le nom ou la raison sociale du destinataire ainsi que son adresse.
Ce registre de détention doit permettre de connaître les quantités détenues par l'opérateur. Ainsi, toutes les utilisations doivent y être inscrites, notamment les utilisations dans le but d'affranchissement des cuves.

b) Le registre de manipulation doit indiquer :
- La date de l’opération ;
- La nature et la quantité des produits vitivinicoles mis en œuvre ;
- La quantité de produit obtenue par la manipulation ;
- La quantité de produit utilisée pour l’acidification,
- La désignation du produit avant et après la manipulation réalisée. Les mentions obligatoires sont celles prévues pour la présentation des produits : dénomination, couleur, TAV ;
- Le numéro de la cuve avant et après le traitement ;
- Les quantités et la nature du produit final obtenu.

4) Délai d’inscription sur les registres
a) Pour le registre de détention, les écritures d’entrée et de sortie doivent être passées, au plus tard, le jour ouvrable suivant celui de la réception ou de l’expédition et, pour les utilisations, le jour même de l’utilisation.

b) Pour le registre de manipulation, les opérations d’acidification sont transcrites au plus tard le jour ouvrable suivant celui de la manipulation.

5) Mise en œuvre
Les produits autorisés sont notamment l'acide L(+) tartrique d'origine agricole. La pratique doit être réalisée dans l'entreprise de vinification :
. Sur raisins frais, moût de raisins, moût de raisins partiellement fermenté, vin nouveau encore en fermentation dans la limite maximale de 150 g/hl exprimée en AT avant le 1er janvier suivant la récolte, en une seule fois.
. Sur vin fini dans la limite maximale de  250 g/hl exprimée en AT toute l'année.

6) Documents d'accompagnement
En cas de vente en vrac, la désignation du produit ayant fait l'objet d'une acidification doit être complétée par le code (2) ou en cas d'établissement par télé-procédure selon le menu déroulant précisant que le produit a été acidifié.

Coordonnées des Direccte-Biev
Côtes du Rhône méridionales (Vaucluse, Est Gard, Sud Ardèche, Sud Drôme)
Ardèche, Drôme, Vaucluse :
DIRECCTE- BIEV de Marseille.
23-25 rue Borde, CS 10009
13 285 Marseille cedex 08.
Tél. 04 86 67 32 00. Fax. 04 86 67 31 01.
E-mail : paca-polec@direccte.gouv.fr

Côtes du Rhône septentrionales :
DIRECCTE-BIEV  Auvergne Rhône Alpes
Tour Swiss Life
1 bd Vivier Merle
69443 Lyon Cedex 03
Tél. 04 72 68 29 00
Fax. 04 72 68 29 29
E-mail : ara.polec@direccte.gouv.fr


Aurélie Pujol

Afficher tous les commentaires (0)

 
Actualités Régionales

Un timbre de garantie innovant pour les AOC des Côtes du Rhône

Au-delà d’authentifier le vin, le timbre de garantie Côtes du Rhône va beaucoup plus loin en « parlant » au consommateur. Il est utilisable pour les AOC Côtes du Rhône, Côtes du Rhône Villages et les Crus. En savoir plus


Précisions sur les distances de sécurité (ZNT)

Depuis le 1er janvier 2020, des "Zones de non traitement" sont mises en place en viticulture. Une circulaire interministérielle est venue préciser certains points, notamment concernant l'usage des produits cupriques qui sont désormais considérés comme des produits de biocontrôle (sauf si leur AMM prévoit une ZNT). En savoir plus


Le Vigneron de février 2020 : Renouveau de la pépinière viticole française

Au sommaire, un dossier sur le renouveau de la pépinière française. Egalement, un article sur la conversion du métayage en bail à ferme, le bilan économique de la campagne 2018-2019 ou encore la création d’un timbre de garantie innovant pour les Côtes du Rhône. Expédition aux abonnés le jeudi 6 février 2020. En savoir plus


Plantations nouvelles de 2016 non effectuées : de lourdes sanctions

Des sanctions pour non consommation des autorisations de plantation nouvelle délivrées en 2016 vont être signifiées par FranceAgrimer à des vignerons. Plus de 70 exploitations sont concernées en Vallée du Rhône. En savoir plus


Mobilisation générale contre la taxe US

Face à l'inertie des Pouvoirs publics concernant la surtaxe américaine sur les vins français, avec le risque qu'elle soit étendue à tous les vins prochainement, la filière viticole se mobilise et saisit les élus nationaux régionaux ainsi que les médias. En savoir plus


Voir tous les articles


Actualités Nationales

TICPE : nouveau dispositif applicable au secteur agricole

Un nouveau dispositif de réduction de la TICPE (Taxe de consommation intérieure sur les produits énergétiques) va entrer en vigueur pour le secteur agricole. Des démarches sont à effectuer avant le 31 janvier 2020. Information communiquée par le CerFrance. En savoir plus


L’essentiel de la réforme du droit des marques

La France a transposé dans son droit national les dispositions européennes de la réforme sur le droit des marques. Au passage, elle a modifié les tarifs des renouvellements et dépôts de marques. En savoir plus


Le monde du vin dit « non » au janvier sans alcool

C’est avec une grande inquiétude que le monde du vin a appris que le gouvernement, via Santé Publique France, envisage de lancer en janvier 2020 un « Dry January à la française ». En savoir plus


Monsieur le Président de la République,

L'ensemble des organisations professionnelles viticoles en appellent au Président de la République pour un arbitrage sur leur filière au plus haut niveau. Trop, c'est trop ! En savoir plus


La Filière vin demande des actes forts au gouvernement

Le 16 octobre, en préambule au Conseil Spécialisé Vin de FranceAgriMer, les professionnels de la Filière ont souhaité exprimer très solennellement leur incompréhension devant l’absence de considération des Pouvoirs publics, qui conduit la Filière dans une impasse. En savoir plus


Voir tous les articles