Bio/non bio : Comparaison des coûts de production

Modifié le 28/09/2017

A la demande du Syndicat des Côtes du Rhône, le CerFrance Afga a réalisé une étude comparative portant sur les coûts de production de raisins (hors frais de vinification) entre exploitations bio et non bio Côtes du Rhône. Résultats.

Bio/non bio : Comparaison des coûts de production
L’étude, menée sur les récoltes 2013 à 2015 par le CerFrance Afga, a porté sur 53 exploitations (43 sociétés et 10 individuels) du Vaucluse, majoritairement viticoles (95 % du chiffre d’affaires), avec une surface comprise entre 10 et 50 ha. Au moins 75 % de leur surface viticole est revendiquée en Côtes du Rhône et CDR Villages.
Aucune d’entre elles n’est gérée principalement par un prestataire. 23 travaillent en bio et 30 en conventionnel.
Les résultats sont issus des informations comptables, les surfaces et volumes des déclarations de récolte. Le montant des fermages a été fixé de manière uniforme à 700 €/ha, quel que le soit le mode de faire valoir du foncier. Ces frais comprennent également une rémunération forfaitaire de 1500 €/mois pour l’exploitant.
Les résultats montrent que la production de raisins Côtes du Rhône bio a coûté 161 €/ha en moyenne sur les trois années 2013 à 2015, contre 118 €/ha pour les non bio.
Il convient d’ajouter à ces coûts de production les frais de vinification. Mais si l’on tient compte du rendement, plus faible en bio, le coût à l’hectolitre est 36 % plus élevé en Côtes du Rhône bio.
« L’objectif de cette étude était d’y voir plus clair sur les coûts de production en bio, note Denis Guthmuller, en charge de ce dossier au Syndicat général des Côtes du Rhône, notamment pour construire un vrai marché du bio en Vallée du Rhône, qui permette aux exploitants de produire durablement en bio et à l’ensemble de la filière de construire des marchés sur le long terme. Les ventes de vin bio progressent en France de 17 % par an, c’est une vraie tendance de fonds et une opportunité à ne pas laisser passer».
Un dialogue est en cours avec le négoce de la Vallée du Rhône (UMVR) pour savoir s’il est prêt à s’engager pour développer ce marché, de façon stable et durable.
Pour cela, une Fédération des producteurs de Côtes du Rhône bio pourrait voir le jour dans un premier temps, à terme, elle pourrait concerner l’ensemble des AOC rhodaniennes.
Enfin, cette étude sur les coûts de production va être élargie aux autres départements des Côtes du Rhône et actualisée chaque année.

L’étude complète (Côtes du Rhône et Côtes du Rhône Villages) est disponible dans le fichier pdf ci-dessous.

Petites annonces

Offre/Demande d'emploi 07/05/2021

Étudiant à la recherche d'une alternance, je suis actuellement en BTS viti-oeno à Briacé et voudrait intégrer une Licence conduite stratégique de l’exploitation viti-vinicole.

Mail : francois.achard@briace.org
Tél : 06 40 93 34 07

Offre/Demande d'emploi 03/05/2021

Étudiante à la recherche d'une alternance pour un BTS Viticulture Œnologie au lycée d'Orange d'une durée d'un an.
Je souhaiterais débuter mon contrat d'apprentissage pour la date des vendanges.
Merci de me contacter: Enora Farrugia,

Mail : enorafarrugia@gmail.com
Tél : 06 40 95 76 04

Offre/Demande d'emploi 30/04/2021

Domaine familial Viticole/Oléicole 60 hectares à Vinsobres, certifié HVE en conversion AB, recherche son maitre de chai.
www.domaine-saint-vincent.com
Missions principales : sous l’autorité des propriétaires, vous assurerez toutes les tâches liées à la cave, de l’arrivée du raisin jusqu’à sa mise en bouteilles à la propriété. Le maître de chai s’intéressera à la conduite culturale de la vigne en prenant part aux tâches viticoles.
Adressez votre candidature à

Mail : elescoche@dsv-vinsobres.com