Le retour du vitipastoralisme

Modifié le 19/05/2020

De plus en plus de vignerons sont intéressés par le vitipastoralisme, une pratique ancienne qui revient au goût du jour. Le Syndicat des Côtes du Rhône souhaite accompagner ses adhérents.

Le retour du vitipastoralisme

Le recours au pastoralisme en viticulture n’a jamais totalement cessé mais il prend aujourd’hui un nouvel essor.
Il permet l’obtention d’une herbe plutôt rase en fin d’hiver et limite ainsi le travail du sol.
De plus, il participe à l’apport de matière organique et à la réintroduction d’une certaine diversité dans les vignes.
Il trouve sa place au sein de diverses pratiques telles que la diminution des herbicides, le recours à des engrais organiques, un enherbement maîtrisé…
Mais il suscite de nombreuses questions telles que son impact sur la fertilisation des sols, la toxicité du cuivre pour les bêtes mais aussi des questions plus pratiques telles que la garde des bêtes ou encore le fait que le passage de brebis puisse endommager le palissage. 
Des réponses existent pour certaines de ces questions tandis que d’autres demeurent aujourd’hui en suspens.
Afin de répondre à une demande croissante des vignerons des Côtes du Rhône, le Syndicat général a fait le choix de mettre à jour les connaissances sur cette pratique, mais également de permettre dès que possible aux vignerons intéressés de la mettre en place. 
Il regroupe ainsi à la fois des documents techniques et des témoignages et envisage la mise en place une plateforme de mise en contact entre des vignerons et des éleveurs.
Pour consulter les témoignages parus dans Le Vigneron des Côtes du Rhône de juin 2020, cliquez ICI

Participez à un projet de pastoralisme

Il est envisagé la mise en place d’une plateforme de mise en relation des vignerons et des éleveurs, au cours de l’année 2021.
Des documents y seront également disponibles afin de permettre la mise en place du pâturage dans les vignes dans les meilleures conditions (convention type entre un éleveur et un vigneron, guide de bonnes pratiques…).
Un questionnaire sera transmis à l’hiver 2020-2021 à l’ensemble du vignoble afin de mesurer les besoins des vignerons et l’intérêt de la mise en place de cette plateforme.
Vous pouvez toutefois d’ores et déjà faire part de votre souhait d’être accompagné sur ce sujet en contactant Lucile Chedorge.

Plus d'information
Lucile Chedorge
Tél. 04 90 11 46 18
Mail : l.chedorge@syndicat-cotesdurhone.com

Petites annonces

Offre/Demande d'emploi 23/02/2021

Étudiante en deuxième année de Master à l'Ecole de commerce Burgundy School of Business (Dijon), je recherche un stage de fin d'étude en marketing et communication.

Mail : justine.bravay@gmail.com
Tél : 06 48 03 85 55

Offre/Demande d'emploi 18/02/2021

Recherche un poste de Vendeur ou Responsable Caveau.

Tél : +33780348410

Offre/Demande d'emploi 03/02/2021

Jeune Ingénieur Agronome-Œnologue recherche un poste de Responsable Vignoble/Chef de Culture/Œnologue/Maitre de Chai.

Mail : guillaumesalon@laposte.net
Tél : 06.20.70.93.28