Lettre à Marc Fesneau

Modifié le 30/11/2022

Dans ce courrier du 24 novembre 2022, les organisations professionnelles agricoles et viticoles réunies au sein de l'AGPV demandent au ministre de l'Agriculture Marc Fesneau de les recevoir, pour envisager un plan d'adaptation à la situation économique de la filière.

Lettre à Marc Fesneau

"Monsieur le Ministre,

La production viticole est confrontée depuis plusieurs années à des difficultés qui ont bouleversé son économie. Nous avons eu à subir les suites du contentieux international AIRBUS-BOEING via les « taxes Trump » sur les vins (2019, 2020 et 2021), les distorsions commerciales fortes (ALE Chili/Chine – démantèlement des droits de douane entre ces deux pays), la crise COVID 19 et ses effets sur la consommation 2020, 2021 et 2022 en particulier à l’occasion de la fermeture du CHR.

Aujourd’hui, nous subissons les dérèglements importants dans la chaîne d’approvisionnement liés à la guerre en Ukraine, qui s’ajoutent à une flambée des coûts en particulier sur les matières dites sèches comme le verre.

Ces aléas économiques s’ajoutent à une baisse structurelle de la consommation de vin sur le marché national, qui s’observe maintenant depuis de nombreuses années et qui va s’accentuer avec la disparition des consommateurs réguliers issus du baby-boom de l’après-guerre.

Confrontée depuis plusieurs années à de nombreux accidents climatiques (gels, violents orages de grêles, sècheresses, etc.), la production viti-vinicole doit faire face de manière inégale suivant les types de vin et les régions tant à des difficultés structurelles que conjoncturelles, ainsi qu’en témoignent les remontées de conseils de bassin. Vous n’êtes pas sans connaitre les demandes qui ont été formulées dans plusieurs d’entre eux concernant des mesures de gestion de marché ou de régulation de la production.

Nous portons auprès de vous et au nom de l’ensemble de la production viticole française une demande afin que soit étudié un plan d’adaptation à la situation que nous connaissons. Une action rapide des pouvoirs publics est désormais nécessaire pour accompagner la profession. Si aucune réponse ne se fait jour rapidement, à travers des aides à la distillation ciblée d’excédents, à l’arrachage ciblé de superficie, à de l’arrachage avec replantation différée ou encore au stockage privé, nous devons alors craindre des effets de contagion à des régions ou segments de produits qui pour le moment se portent bien.

Nous ne devons fermer aucune porte ni aucune réflexion ou modalité d’action et devons tout faire pour éviter une spirale infernale qui mettrait l’ensemble du secteur en difficulté afin qu’il demeure un pilier de l’économie et de la balance commerciale extérieure et qu’il continue à permettre l’installation des jeunes.

C’est dans ce contexte que nous sollicitons un rendez-vous le plus rapproché possible, afin d’examiner un cadre de mesures indispensables pour répondre aux problématiques auxquelles les exploitations viticoles sont confrontées.

Comptant sur votre soutien et dans cette attente, nous prions de croire, Monsieur le Ministre, en l’expression de notre haute considération."


Signataires:

Stéphane Héraud, président de l'AGPV, Association Générale de la production viticole

Jérôme Bauer, président de la CNAOC

Gérard Bancillon, président de la Confédération des vins IGP de France

Josselin Ragot, responsable dossier viticulture JA

Joël Boueilh, président Vignerons coopérateurs de France

Jérôme Despey, président de la Commission viticole FNSEA

Jean-Marie Fabre, président des Vignerons indépendants de France


Petites annonces

Vente/Achat Matériel divers 16/01/2023

Vends tracteur Same Frutteto : année 2015 - 90CV - 2462 heures - 4 roues motrices - 4 pneus neufs - cabine chauffée climatisée. Prix 30000 euros HT.

Mail : edouard.berthet@orange.fr
Tél : 06 19 92 34 24

Divers 09/01/2023

Création d’un groupe multi-régions pour commerce export.


Objectifs :

- Création d’un groupe de viticulteurs français (8 à 10) de régions différentes pour dans un premier temps, participer à des Salons Export type Wine Paris, Prowein, voire plus.

- Dans un second temps, embaucher un/une commercial(e) pour gérer tout ce qui est inscriptions Salons, suivi contact avec les différents importateurs, coordination du groupe, démarchage avec proposition d’une offre complète (8 à 10 régions viticoles).


Avantages :

- Mutualisation des coûts ;

- Stand commun plus conséquent et donc plus remarquable sur les Salons avec une offre complète ;

- Embauche d’une personne à 100% dédiée au business.

 

Contact : Mr Stéphane EYMAS - www.vignoble-eymas.fr

Mail : stephane.eymas@gmail.com
Tél : 06 87 30 83 83