Message aux vigneronnes et vignerons des Côtes du Rhône

Modifié le 13/11/2020

Dans ce message aux vigneronnes et vignerons, Denis Guthmuller, secrétaire général du Syndicat des Côtes du Rhône fait le point sur la situation économique de l'appellation.

Message aux vigneronnes et vignerons des Côtes du Rhône
Denis Guthmuller, Secrétaire général du Syndicat des Côtes du Rhône

Chères Vigneronnes, Chers Vignerons,

UN DEMARRAGE DETERMINANT

Avec le re confinement, nous sentons  l'inquiétude grandir dans notre société et dans notre vignoble.
L'année 2020 est marquée par une crise sans précédent, qui affecte aussi notre activité. 
La période de démarrage de campagne est un moment stratégique dans la vie économique de notre appellation.
Et nous entendons colporter dans notre vignoble des discours anxiogènes, alarmistes mais erronés sur la situation du marché.
Il est donc nécessaire de clarifier certains points et de vous informer.

LA SITUATION DES VINS DES COTES DU RHONE

Un bilan de campagne 2019/2020 meilleur que prévu
Il y a quelques mois déjà, nous avions des inquiétudes liées aux taxes Trump et au Brexit avant que la crise sanitaire de la Covid-19 ne survienne.
Mais le bilan de campagne 2019/2020 est meilleur que ce que nous l’avions craint, avec au final des sorties de chais qui ne baissent "que" de 6 %. Nous avons de très bons résultats à l'export et la grande distribution a plutôt performé pendant le confinement. 
Malheureusement, cette situation globale encourageante cache de grosses disparités au sein de nos opérateurs, avec des entreprises qui sont beaucoup plus touchées que d'autres.

Une récolte 2020 limitée et qualitative
Les pertes de récolte potentielles observées très tôt sur la rive droite se sont confirmées. Et sur la rive gauche, les dégâts du gel ont été identifiés beaucoup plus tard. Au final, mis à part quelques secteurs épargnés, la récolte est en baisse.
L'enquête menée chaque année par le Syndicat confirme une récolte 2020 en baisse de 5 % pour les Côtes du Rhône par rapport à l'année dernière, pour un total Côtes-du-Rhône et Côtes du Rhône Villages de 1.540.000 hl (-8 % au total) soit 125 000 hl de moins que l’année dernière.
En Côtes du Rhône, les trois couleurs sont à la baisse. Pour les rouges, nous allons produire plus de 180.000 hl de HVE et 140.000 hl de Bio. Ces volumes vont se soustraire au marché des rouges conventionnels, et vont permettre de détendre la pression sur ce segment.
En termes de qualité, le millésime est très prometteur, donc pas d'alerte sur ce point.

Des vins qui plaisent aux consommateurs
On nous oppose parfois la situation d'autres grands vignobles qui sont économiquement en difficulté. Nous sommes passés leader AOP en grande distribution et nous performons à l'export.
Cela prouve que nos vins sont adaptés à la demande et que notre rapport qualité/prix est potentiellement cohérent.
Les efforts que nous avons consentis en restructuration du vignoble et en amélioration d’outils et de techniques de vinification portent leurs fruits.

Un Côtes du Rhône rouge conventionnel à 143 €/hl en moyenne
Dire que le marché du Côtes du Rhône rouge conventionnel est à 110 €/hl est un mensonge. 
Si on analyse les transactions vrac depuis le 1er août 2019 à fin octobre 2020, la tranche de prix "moins de 120 €/hl" représente 7 % des volumes enregistrés pour les Côtes du Rhône conventionnels. Et on a presque le même volume qui est à "plus de 170 €/hl".
Le prix moyen est, à date, à plus de 143 €/hl. Il est malsain de se focaliser sur les dernières semaines de cotation uniquement, qui ne représentent pas l'image réelle de la situation.

Faites-nous remonter vos difficultés
Nous ne sommes pas tous touchés de la même façon et nos trésoreries sont souvent préoccupantes, voire compliquées. Des mécaniques gouvernementales d'aide existent et sont toujours d'actualité.
Si vous rencontrez des difficultés avec votre interlocuteur bancaire, faites-nous remonter les informations et nous provoquerons une réunion avec eux.

NOUS DEVONS TENIR BON
La crise économique mondiale nous impacte. Mais comme dans beaucoup de secteurs, ce n'est pas un problème de prix, c'est un problème de ralentissement de la consommation. Baisser les prix ne va pas faire augmenter les ventes. 
Pour garantir la survie de nos exploitations, nous ne pouvons pas vendre à perte, et, pour faire face aux enjeux à venir (environnement, poursuite de l'adaptation au marché et au changement climatique, etc.), nous devons largement couvrir nos coûts de production.
Nous sortons d'une longue période de crise, et nous n'avons plus les réserves qui nous permettraient d'en traverser une autre. 
Nous devons tenir bon. 
Le marché ne va pas s'arrêter instantanément, quoiqu'il arrive, il se boira du vin des Côtes du Rhône, et nos clients vont se positionner et passer aux achats. Charge à nous d'apporter l'argumentaire pour vendre à des prix cohérents et durables.
Pour rappel et/ou pour votre information, le cours moyen des Côtes du Rhône rouges primeurs 2020 est à ce jour de 140,70 €/ hl (cf. bulletin des transactions vrac du 30 octobre au 5 novembre 2020 par Inter-Rhône).

DES REUNIONS D'INFORMATION ET D'ECHANGES
Nous voulons aller à votre rencontre pour échanger avec vous mais malheureusement, le confinement nous empêche de nous rassembler physiquement en nombre important.
C’est la raison pour laquelle des réunions en visioconférence seront organisées dans un premier temps avec les metteurs en marché de la production (caves particulières et caves coopératives). 
Dans la foulée, nous organiserons des réunions d'information physiques via notamment nos syndicats locaux en respectant les mesures sanitaires en vigueur (petit nombre de participants, respect des gestes barrières, ...).

Dans l'attente de pouvoir échanger avec vous, vous trouverez ci-dessous (au format PDF) la présentation économique d’Inter-Rhône qui étaye les propos tenus plus hauts.
Nous restons à votre disposition et à votre écoute,

Denis Guthmuller
Secrétaire Général du Syndicat des Côtes du Rhône
Co-Président de la Commission économique d’Inter-Rhône

Petites annonces

Offre/Demande d'emploi 17/11/2020

JH avec +10 ans d’expérience recherche emploi au sein d’un domaine viticole comme ouvrier/ tractoriste. Diplômé d’un BTA + Certiphyto Pemis B/C.

Mail : ricket21@live.fr
Tél : 06 47 58 97 64

Offre/Demande d'emploi 16/11/2020

JF diplômée du WSET 1et 2 en vin, recherche emploi au sein d’un domaine viticole pour missions auprès de la clientèle : oenotourisme, dégustations, accueil au caveau et en lien avec la communication (conception de documents promotionnels…).

Mail : elsafoug@hotmail.fr
Tél : 06 07 91 68 41

Offre/Demande d'emploi 10/11/2020

Domaine viticole Nord Vaucluse cherche pour remplacer départ en retraite Comptable confirmé(e) minimum 5 ans d 'expérience BTS comptabilité, CDD puis CDI, 30 h. par semaine.

Mail : marcfrancaismonier@gmail.com
Tél : 04 90 40 40 02