Protéger ses salariés en cas de fortes chaleurs

Modifié le 23/08/2022

Lors de périodes de canicule, certaines mesures techniques et organisationnelles peuvent contribuer à la réduction des risques. Explications pour se préparer et agir efficacement.

Protéger ses salariés en cas de fortes chaleurs
Photo : Syndicat des Côtes du Rhône

L’employeur est tenu, au titre de son obligation de sécurité, de se préparer aux risques engendrés par l’arrivée d’une canicule. Cette obligation de sécurité étant une obligation de résultat, l’employeur se doit d’anticiper ce risque saisonnier et de prendre les mesures nécessaires. Selon l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS), au-delà de 30 °C pour une activité sédentaire et de 28 °C pour un travail nécessitant une activité physique, la chaleur peut constituer un risque pour les salariés. 

Cependant, aucune température maximale au-dessus de laquelle un salarié peut légalement arrêter de travailler n’est déterminée dans le code du travail. De fait, un salarié doit, a priori, se rendre à son travail en période de canicule. Néanmoins, en phase de vigilance rouge, l’employeur doit réévaluer quotidiennement les risques d’exposition pour chacun de ses salariés en fonction de la température, de son évolution en cours de journée, de la nature des travaux devant être effectués (notamment en plein air et comportant une charge physique) et de l’état de santé des travailleurs. 

Anticiper les risques avant la canicule 

La loi impose à l’employeur de prendre des mesures particulières pour anticiper les risques liés à l’exposition des salariés aux fortes chaleurs. Il doit ainsi : 

- Évaluer dans le document unique d’évaluations des risques (DUER), les risques liés aux ambiances thermiques et établir un plan d’action de prévention à ce risque ; 

- Vérifier la ventilation des locaux de travail ; 

- Aménager les postes extérieurs pour protéger les travailleurs (zones d’ombre, abris ou aires climatisées…) ; 

- Mettre une trousse de secours à disposition des salariés ; 

- Établir un document à afficher sur l’exploitation en cas d’alerte météorologique rappelant, entre autres, les gestes à accomplir si un salarié est victime d’un coup de chaleur ; 

- Prévoir une organisation du travail permettant de réduire les cadences et d’adapter le rythme de travail. 

Protéger ses salariés pendant la canicule

Les principaux risques pour les salariés sont le coup de chaleur et la déshydratation. Le coup de chaleur est rare mais grave : il est mortel dans 15 à 25 % des cas. La chaleur peut également agir comme facteur aggravant de pathologies préexistantes, essentiellement cardiorespiratoire, rénale et endocrinienne.

Les employeurs doivent mettre à disposition du personnel de l’eau fraîche et potable. Il est recommandé de mettre à la disposition des salariés des moyens utiles de protections (brumisateur d’eau minérale, vaporisateurs d’humidification, lunettes de soleil, crèmes solaires, couvre-chef protégeant la nuque…), d’adapter les horaires de travail, adapter le rythme de travail, d’organiser des pauses supplémentaires ou plus longues.

Source : https://www.inrs.fr/



Petites annonces

Vente/Achat Matériel divers 06/12/2022

Vend 2 sécateurs électriques Felco P801. Prix 600€.

Tél : 06 89 11 24 25

Vente/Achat Immobilier 03/12/2022

A LOUER : à Saint Péray cave enterrée 800 m², cuverie de plein-pied 400 m², salle d'étiquetage 90 m², monte-charge 900 Kg, éventuellement divisible. Locaux disponibles courant 2023.

Mail : fauterie@gmail.com
Tél : 0607993173

Vente/Achat Matériel divers 01/12/2022

Vend détendeur oxygène 15 bars servi 1 mois. Prix : 100€ HT.

Mail : domainestsiffrein@wanadoo.fr
Tél : 06 64 52 78 76