logo du syndicat des vignerons des côtes du rhone

média média média média média

Accueil > Actualités > Actualités Nationales > Monsieur le Premier MInistre, il faut préserver l'espace viticole

Actualités Nationales

Monsieur le Premier MInistre, il faut préserver l'espace viticole

  • -
  • +
  •   
  • Imprimer
  •   
  • Réagir (0)
  •   
  • Facebook
  • LinkedIn
  • 15-07-2019

 

Dans un projet d’arrêté, le gouvernement propose de rendre obligatoire la mise en place de Zone de Non Traitement (ZNT) à 10 mètres autour des espaces attenants aux habitations et bâtiments d’activité. Cette proposition met en péril l'activité des vignerons dans de nombreux vignobles. Lettre au Premier Ministre.

Demo 1

Photo David Bouscarle


"Monsieur le Premier MInistre,
Depuis plusieurs mois, dans de nombreux vignobles,
les organisations professionnelles travaillent à l'élaboration de chartes d'utilisation des produits phytosanitaires à proximité des habitations.
Ces chartes rendues obligatoires par la loi EGALIM sont l'occasion de mettre en oeuvre des mesures de protection lors de l'utilisation des produits. C'est ainsi que s'est exprimée la volonté du législateur.
Or, faisant fi du travail en cours, le Gouvernement propose aujourd’hui à travers un projet d'arrêté de rendre obligatoire la mise en place d'une Zone de Non-Traitement (ZNT) à 10 mètres ou 5 mètres selon les produits, autour des espaces attenants aux habitations et bâtiments
d'activité.
De telles mesures vont amputer, sans compensation possible, le potentiel de production viticole de plusieurs milliers d'hectares dans toute la France. Des rangs de vignes non traitées ce sont des vignes malades et des pieds qui doivent être arrachés.
C'est donc le retrait généralisé de la vigne qui se dessine. Y compris celles conduites en Agriculture Biologique (AB) ou par une exploitation Haute Valeur Environnementale (HVE). Et ce retrait ne sera qu'un début, chaque nouveau bâtiment fera reculer la vigne.

Un profond mepris à l'egard des vignerons
De telles propositions, faites par des techniciens parfaitement respectables, mais totalement ignorants de la réalité du terrain, sans même prendre la peine d'inviter les représentants professionnels à échanger préalablement avec les ministres concernés, à commencer par le premier d'entre eux est le témoignage terrible d'un profond mépris pour des opérateurs économiques qui bâtissent quotidiennement une filière agricole n°1 en AB, n°1 en HVE, n°1 dans la balance commerciale de notre pays
Pour autant nos viticulteurs et nos salariés sont les premiers concernés par les questions de santé liées à l’utilisation des produits phytosanitaires. Les autorités publiques ont une responsabilité totale en ce qui concerne la délivrance et le retrait des autorisations de mise en marché des produits.
Nous les invitons à revoir leur copie et à retirer du marché les produits jugés dangereux. Il est inadmissible que les opérateurs économiques soient ainsi pris en otage et montrés du doigt.
Nous invitons le Premier ministre à lire et prendre en compte les propositions faites dans le plan de la filière viticole rendu au ministre de l'Agriculture en décembre 2017. Elles comportent des propositions concrètes et des attentes réglementaires sur la question de la transition écologique notamment en matière d'herbicides ou de développement de l'agriculture biologique.

LA FILIÈRE ATTEND DES RÉPONSES
Pourquoi ces propositions n'ont-elles jamais fait l'objet d'aucune réponse du gouvernement ? La filière attend des réponses en ce qui concerne l'accompagnement de la transition par les pouvoirs publics, l'investissement dans la recherche, la robotique.
Elle a fait des propositions de réduction drastique des herbicides et des produits de traitement. Est-ce trop demander que ces propositions soient enfin étudiées après plus de 18 mois de silence ? Nous espérons que l'été sera propice à la réflexion.
Enfin, nous appelons le gouvernement à modifier la loi afin de prévoir, à la charge des aménageurs, lotisseurs et autres bâtisseurs, des obligations en matière de création d'espaces de transitions entre les zones agricoles et les zones aménagées ou habitées. De ce point de vue le report à 2021, du projet de loi foncière n'est vraiment pas un bon signal. Le Président de la République et le Premier ministre doivent prendre ces sujets très au sérieux et ne pas se contenter d'effets d'annonce impossibles à tenir.

Signataires :
Confédération Nationale des producteurs de vins et eaux-de-vie de à Appellations d’Origine Contrôlées (CNAOC)
Coop de France – Vignerons Coopérateurs (VCF)
Vignerons Indépendants de France (VIF)
Confédération des Vins IGP (VinIGP)


Lettre au Premier MInistre
Afficher tous les commentaires (0)

 
Actualités Régionales

Lettre au Père Noël...

Dans une lettre au Père Noël, le président du Syndicat des Côtes du Rhône, Philippe Pellaton, formule des vœux pour la viticulture. Incisif et grinçant… En savoir plus


Bilan des prospections Flavescence dorée 2019 dans le Gard

Bilan des prospections, commune par commune, réalisées en 2019 pour la flavescence dorée dans le département du Gard. Ce bilan a été établi par le FGDEON. En savoir plus


HVE : Intégrez la démarche collective du Syndicat des Côtes du Rhône

Explications sur la démarche HVE et modalités d'adhésion à la démarche collective proposée par le Syndicat des vignerons des Côtes du Rhône. En savoir plus


Le Vigneron de décembre : 90 ans de syndicalisme viticole

En 2019, le Syndicat des Côtes du Rhône a fêté ses… 90 ans ! L’occasion de rappeler comment s’est constituée l’AOC Côtes du Rhône au fil des ans. Expédition aux abonnés le jeudi 5 décembre 2019. En savoir plus


Sélection des vins Vallée du Rhône pour le Guide Hachette 2021

Les dégustations de sélection des vins de la Vallée du Rhône pour le Guide Hachette 2021 sont programmées. Les échantillons sont à déposer entre le 10 et le 12 février 2020 au Lycée viticole d'Orange. En savoir plus


Voir tous les articles


Paysages Actualités

Aides PCAE en Région Auvergne Rhône Alpes

Le nouveau PCAE (Plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles) de la Région Auvergne Rhône Alpes est sorti. Prenez contact avec Emmanuelle Berthomier, au Syndicat des Côtes du Rhône, pour prendre connaissance des aides auxquelles vous avez droit. En savoir plus


Aides PCAE en Provence Alpes Côte d’Azur

Le nouveau PCAE (Plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles) de la Région Paca est sorti. Prenez contact avec Emmanuelle Berthomier, au Syndicat des Côtes du Rhône, pour prendre connaissance des aides auxquelles vous avez droit. En savoir plus


Aides PCAE en Occitanie

Le nouveau PCAE (Plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles) de la Région Occitanie est sorti. Prenez contact avec Emmanuelle Berthomier, au Syndicat des Côtes du Rhône, pour prendre connaissance des aides auxquelles vous avez droit. En savoir plus


Des aides pour restaurer le patrimoine rural en Paca

La Région Paca débloque une enveloppe de 500 000 euros en faveur du petit patrimoine bâti. Le dossier de demande peut être déposé jusqu’au 28 février 2019. En savoir plus


Rhône-Alpes : Des aides pour les non-éligibles au dispositif Feader

Pour les exploitants non-éligibles aux aides Feader, la Région Auvergne Rhône Alpes a instauré des aides spécifiques pour l'achat de matériel de production et de prévention des aléas climatiques (travail du sol, pulvérisateurs, filets para-grêle...). En savoir plus


Voir tous les articles


Marché

Documents utiles

Inter Rhône édite régulièrement des documents utiles pour les opérateurs de la Vallée du Rhône. Découvrez-les ! En savoir plus


Transactions hebdomadaires

Bilan des transactions de vins en vrac enregistrées chaque semaine par Inter Rhône. En savoir plus


Bulletin mensuel

Bilan des transactions de vin en vrac enregistrées chaque mois par Inter Rhône. En savoir plus


Sorties de chais

Sorties de chais de vins en vrac enregistrées chaque mois par Inter Rhône. En savoir plus


Chiffres clés

Données et statistiques sur les vins de la Vallée du Rhône. En savoir plus


Voir tous les articles